Guadeloupe: les épandages aériens sont finalement interdits

Le 11 décembre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Fin des épandages aériens guadeloupéens
Fin des épandages aériens guadeloupéens

Le tribunal administratif de Basse-Terre a annulé sur le fond, le 10 décembre, les deux arrêtés autorisant la reprise des épandages aériens de fongicides dans 18 des 32 communes de Guadeloupe.

Par ordonnance de référé du 29 octobre, les juges avaient dans un premier temps confirmé l’arrêté préfectoral daté du 15 octobre (voir JDLE). L’arrêté de mi-juillet avait en revanche été annulé en référé le 3 octobre.

Interdit sur l’ensemble du territoire de l’Union européenne, l’épandage aérien avait été autorisé à titre dérogatoire en Guadeloupe pour l’épandage pendant 6 mois de fongicides censés combattre la cercosporiose noire, un champignon parasite menaçant les bananeraies.

Le tribunal administratif n’est pas du même avis. Il a motivé sa décision par l’argumentaire insuffisant présenté par les planteurs de bananes, par l’absence de bilan à l’issue de la première dérogation, et par la prise en compte insuffisante des effets sur l’environnement, notamment en termes de ruissellement, dans les deux arrêtés, indique l’AFP.

Plus largement, un bilan des dérogations à l’interdiction des épandages aériens doit être réalisé avant la fin de l’année 2012, selon le ministre de l’Outre-mer Victorien Lunel.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus