GRTGaz renonce à deux projets de gazoduc

Le 31 juillet 2019 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Ces gazoducs devaient renforcer la liaison entre les terminaux de Dunkerque et de Fos.
Ces gazoducs devaient renforcer la liaison entre les terminaux de Dunkerque et de Fos.
GRTgaz - Philippe Dureuil

Le montant des deux investissements est estimé à près d'un milliard d'euros.

 

Quoi de plus naturel qu’un gazoduc soit enterré ? Certes. Mais cette fois, il s’agit pas d’enfouir un gros tuyau mais d’abandonner purement et simplement deux projets d’ouvrage de transport de gaz naturel.

Dans un communiqué, mis en ligne le 26 juillet, GRTGaz annonce avoir «proposé à la Commission de régulation de l’énergie (CRE) la clôture des projets d’infrastructures gazières Eridan et Arc lyonnais.» Dans une délibération datée du 11 juillet dernier, le régulateur des marchés français de l’énergie et des quotas d’émission de gaz à effet de serre se dit favorable à cette mise à mort des deux projets de gazoducs.

370 km de tubes

Lancé en 2007, le projet Eridan visait à la construction d’un pipeline de 1.200 mm de diamètre, long de 220 km, entre Saint-Martin-de-Crau (Bouches-du-Rhône) et Saint-Avit (Drôme), pour un coût de 484 millions d’euros. En renforçant le réseau de transport de gaz dans la vallée du Rhône, GRTgaz voulait répondre à l’accroissement annoncé de la demande dans le sud de la France: nouvelles centrales à gaz, développement du GNL dans les ports ou interconnexion avec l’Espagne.

Baptisé l’Arc lyonnais, la canalisation de 800 mm de diamètre devant relier Saint-Avit (Drôme) à Etrez (Ain), sur 150 km, avait pour objet d’interconnecter deux réseaux de transport de gaz, pour accroître la sécurité d’approvisionnement du sud-est. D’un montant de 450 M€, ce projet devait être inauguré l’année passée.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus