Groenland: fonte exceptionnelle de la calotte glaciaire

Le 25 juillet 2012 par Geneviève De Lacour
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'évolution de la calotte en 4 jours
L'évolution de la calotte en 4 jours

Effarement parmi les scientifiques: selon une étude de la Nasa publiée mardi 24 juillet la quasi-totalité de la surface de la calotte glaciaire du Groenland montre des signes de dégel.

Cette fonte exceptionnelle et très rapide a été enregistrée par trois satellites de l’agence spatiale américaine. Une observation qui inquiète beaucoup les scientifiques à tel point qu’ils ont admis avoir d’abord pensé qu’il s’agissait d’une erreur. En effet, l’impact du changement climatique sur la calotte glaciaire arctique reste difficile à quantifier.

Dorothy Hall, qui étudie les températures de surface du Groenland au centre spécial de la Nasa du Maryland (Etats-Unis), confirme que la région connait des températures exceptionnelles pour la mi-juillet.

La série d’images publiée mardi indique un dégel rapide entre le 8 et le 12 juillet. La surface de dégel serait ainsi passée de 40% de la calotte glaciaire à 97%. Normalement, le dégel n’affecte que la moitié de la calotte pendant un jour ou deux, mais les scientifiques américains affirment que le phénomène s’est accéléré au cours des dernières années et affecte même des zones d’altitude.

Il s’agit du deuxième événement exceptionnel enregistré récemment au Groenland après le détachement du glacier de Petermann (côte nord-ouest) d’un iceberg géant de 120 kilomètres carrés, soit la taille de Toulouse.

Les spécialistes affirment que ce genre de fonte exceptionnelle arrive normalement tous les 150 ans.

Ils estiment que la fonte de la calotte glaciaire groenlandaise est un facteur important de la montée générale du niveau des mers. Et que ses eaux douces contribuent à 1/5e de l’élévation annuelle du niveau des océans, soit à peu près 3 millimètres par an.

«C'est une très mauvaise surprise», nous déclare Hubert Gallée, directeur de recherche au laboratoire de glaciologie et de géophysique de l’environnement (LGGE) de Grenoble, avant d’ajouter: «Aucune projection climatique qualifiée de fiable de la fonte sur le Groenland n'a permis de soupçonner ce problème pour les 30 prochaines années. En effet, les modèles climatiques globaux actuels sont incapables de simuler les changements de circulation atmosphérique dans l'Arctique tels qu'ils sont observés depuis plusieurs années».

Mais le glaciologue précise: «Il ne faut cependant pas confondre fonte en surface et disparition de la calotte glaciaire, laquelle prendrait plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d'années».

 

Vidéo de la fonte au Groenland, réalisée le 11 juillet dernier http://www.youtube.com/watch?v=7SuJ1sFn_B0

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus