Grippe aviaire : le porc, autre réservoir du virus, en Indonésie

Le 13 septembre 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Des chercheurs ont confirmé la présence du virus de la grippe aviaire H5N1 chez des porcs en Indonésie ainsi que sa capacité à muter pour devenir transmissible à l’homme, selon une étude[1] publiée dans la revue Emerging Infectious Diseases.

Chairul Nidom de l’université Airlangga (Indonésie) et ses collègues ont recherché, entre 2005 et 2009, la présence du virus H5N1 dans des élevages de porcs de 7 provinces d’Indonésie. Entre 2005 et 2007, 52 porcs dans 4 provinces, soit 7,4% des animaux étudiés sur cette période, ont été infectés par le virus mais aucun en 2008-2009. Les virus auraient été introduits chez les porcs indonésiens à trois reprises, probablement via des volailles infectées de fermes voisines.

Un des virus analysé a acquis la capacité à reconnaître un récepteur de cellule humaine. Les chercheurs ont aussi mis en évidence la transmission du virus de porc à porc.

Aucun animal n’a toutefois présenté de symptôme grippal, suggérant que les porcs peuvent servir de « réservoirs » indétectables pour le virus, facilitant son adaptation à des hôtes mammifères. Les auteurs encouragent d’ailleurs le gouvernement indonésien à contrôler le transport des porcs, sous peine d’accroître le risque de l’émergence d’une nouvelle pandémie.

La présence de porcs infectés par le virus de la grippe aviaire a déjà été mise en évidence au Vietnam et en Chine.

Depuis 2005, le virus H5N1 s’est répandu en Asie, en Europe et en Afrique, infectant plus de 490 personnes, avec un taux de mortalité élevé de 60%. L’Indonésie a été particulièrement affectée avec près d’un tiers des cas d’infections humaines et un taux de mortalité de plus de 80%.



[1] “Influenza A (H5N1) viruses from pigs, Indonesia” Nidom C et al. Emerg Infect Dis. (publication accélérée en ligne)

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus