Grenelle: les mesures de la dernière table ronde

Le 26 octobre 2007 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Faute de temps, tous les sujets n'avaient pas pu être abordés lors des quatre tables rondes. Une cinquième et dernière table ronde a dû être organisée vendredi 26 octobre dans la matinée. «La France va présenter des propositions pour que des institutions telles que la Banque européenne d'investissement (BEI), l'Organisation mondiale du commerce (OMC) ou la Banque mondiale intègre la biodiversité», selon Jean-Louis Borloo, ministre chargé de l'environnement.

Quant aux «agrocarburants», «une expertise sur leurs avantages et inconvénients sera confiée à l'Ademe», continue-t-il.

Sans que le ministre ne fournisse plus de détails, un accord sur deux textes à propos de la responsabilité environnementale des entreprises et du Bureau de vérification de la publicité (BVP) aurait été trouvé. «Le but est que les publicitaires soient plus sincères et que nous sortions d'un système où les pubs 'vertes' sont très discutables.»

Selon Jean-Louis Borloo, les ONG n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un label forestier. Yannick Jadot, président de Greenpeace, s'est dit déçu que «le label FSC n'ait pas été reconnu comme le seul label international».

Enfin, la France proposera, lors de la conférence de Bali, d'aider à la lutte contre la déforestation».






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus