Grenelle: l’organisation du dernier mois se précise

Le 20 septembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les Français vont pouvoir donner leur opinion sur l'avenir environnemental du pays via des réunions régionales et internet. Le Parlement va également se prononcer sur les conclusions des groupes de travail.

C'est le 30 octobre que devrait se tenir la table-ronde finale du Grenelle de l'environnement. Celle où vont se décider les 10à 20 mesures «concrètes et quantifiables recueillant un accord le plus large possible des participants», selon les voeux du ministère de l'Ecologie, du développement et de l'aménagement durables (Medad).

D'ici là, le ministère aura du pain sur la planche. Lundi 24 septembre, il recueillera le pré-rapport des six groupes de travail (1). Celui-ci sera alors débattu par l'Assemblée nationale et le Sénat le 4 octobre.

Puis, du 5 au 19 octobre se tiendront les Grenelles régionaux. 17 villes ont été sélectionnées (2). La première réunion se tiendra à Bourges (Cher), ville de l'ancien ministre chargé de l'environnement, Serge Lepeltier (UMP), la dernière à Epinal (Vosges). Ces journées régionales devraient réunir les mêmes parties prenantes que le Grenelle nationale, c'est-à-dire les ONG, l'Etat, les salariés, les employeurs et les collectivités locales. Elles seront ouvertes au public qui sera invité à réagir au pré-rapport. Internet sera également mis à contribution pour recueillir le point de vue des Français. Parallèlement, les différents organismes concernés, comme le comité national de l'eau, émettront un avis.

Le Medad sera alors chargé de faire une synthèse du pré-rapport national et des comptes-rendus des débats régionaux, et de décider des mesures retenues.



(1) Lutter contre les changements climatiques et maîtriser l'énergie, préserver la biodiversité et les ressources naturelles, instaurer un environnement respectueux de la santé, adopter des modes de production et de consommation durables, construire une démocratie écologique, promouvoir des modes de développement écologiques favorables à la compétitivité et à l'emploi

(2) Besançon, Bourges, Drancy, Perpignan, Le Havre, Saint-Denis-de-la-Réunion, Annecy, Sophia-Antipolis, Brest, Epinal, Saint-Etienne, Laval, Périgueux, Aurillac, Arras, Châlons-en-Champagne, Mulhouse




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus