Grenelle I: l’examen a débuté au Parlement

Le 09 octobre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le coup de départ de l'examen du projet de loi Grenelle I a été donné mercredi en fin d'après-midi à l'Assemblée nationale par Jean-Louis Borloo, ministre en charge de l'environnement.

«Ce texte fondateur, ce cap qui vous est proposé, c'est un changement radical de stratégie dans les transports, l'énergie, dans l'aménagement urbain, dans la construction, dans l'agriculture», a affirmé Jean-Louis Borloo dans son discours d'ouverture devant les députés. Il a souligné que l'ensemble des chantiers du Grenelle représentaient plus de 400 milliards d'euros d'investissements injectés dans l'appareil de production industrielle d'ici 2020.

Le ministre a rejeté les critiques sur le coût élevé de ce chantier dans un contexte de crise financière. Le député du Val-de-Marne Michel Herbillon (UMP) avait préalablement jugé «hors du temps» de débattre de ce projet de loi en pleine crise en assurant que nombre de députés UMP étaient d'accord avec lui, indique l'AFP. La secrétaire d'Etat à l'Ecologie, Nathalie Kosciuzko-Morizet a jugé, à l'inverse, que «l'économie et l'écologie […] n'ont pas à être confrontées tant elles sont liées dans cette crise».

Le projet de loi comporte 47 articles sur lesquels près de 1.500 amendements ont été déposés. L'examen du Grenelle I devrait s'achever le 16 ou le 17 octobre prochain à l'Assemblée avant de débuter au Sénat en décembre. Le projet de loi Grenelle II qui doit détailler les mécanismes et le financement de nombreuses mesures, devrait être bientôt transmis au Conseil d'Etat et soumis au Parlement au printemps 2009.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus