Grenelle de la téléphonie mobile: les ONG y seront

Le 27 février 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Toutes les associations seront parties prenantes du Grenelle de la téléphonie mobile dont le lancement, prévu pour le 19 mars, a été repoussé à une date ultérieure, selon un communiqué d’Agir pour l'environnement et de Priartem du 25 février.

Ce nouveau Grenelle devait rassembler opérateurs de téléphonie, radiodiffuseurs, associations d'élus et de consommateurs et scientifiques, selon l’annonce faite par Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat au développement numérique au début du mois de février.

«L’absence des associations de protection de l’environnement et de défense des riverains d’antennes-relais, ainsi que le peu d’échanges en amont (…) laissent à penser que les opérateurs de téléphonie agissent en coulisse pour organiser un simulacre de concertation», indiquaient Agir pour l'Environnement et Priartem dans un communiqué lundi 23 février.

Reçues à leur demande mardi 24 par le cabinet de la secrétaire d’Etat, les représentants de ces associations ont obtenu que Agir pour l'Environnement, Priartem et Robin des toits participent au Grenelle. Celui-ci devrait se dérouler sur plusieurs mois et se conclure en mai ou juin prochain.

Pour Janine Le Calvez, présidente de Priartem, «la décision d’accorder un espace d’expression aux associations rend possible la tenue d’un débat plus transparent et susceptible d’aboutir à des décisions politiques conformes aux exigences de santé publique défendues par les associations».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus