Grenelle: 400 millions d’euros pour un fonds «démonstrateur recherche»

Le 01 août 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Agrocarburants de seconde génération et véhicules à faibles émissions de gaz à effet de serre seront les premiers à bénéficier de ce fonds de 400 millions d’euros destiné aux nouvelles technologies de l’énergie. Clôturant le Grenelle de l’environnement, le chef de l’Etat avait promis 600 millions d’euros supplémentaires.

Le gouvernement a lancé, vendredi 25 juillet, un «fonds démonstrateur recherche» doté de 400 millions d’euros sur 4 ans. Il vise à développer les nouvelles technologies de l’énergie (NTE), soit, pêle-mêle, les agrocarburants de seconde génération, le captage et stockage du CO2, les énergies renouvelables, les véhicules de transport à faibles émissions de gaz à effet de serre (GES), les bâtiments sobres en énergie, les réseaux énergétiques intelligents, le stockage et convertisseurs d’énergie…

La phase des «démonstrateurs» fait toujours partie de la recherche et développement tout en mettant sur pied des projets équivalent à 1/10e de l’échelle industrielle. Les 50 millions d’euros de budget R&D 2008 de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) n’auraient pas suffi à financer des démonstrateurs, explique François Moisan, directeur exécutif de la stratégie et de la recherche, directeur scientifique de l’Ademe. «Par rapport à avant, 400 millions d’euros sur 4 ans sont déjà suffisants».

Jean-Louis Borloo, Christine Lagarde et Valérie Pécresse, respectivement ministres de l’écologie, de l’économie et de l’enseignement supérieur, entendent honorer un des engagements du Grenelle de l’environnement en finançant ce fonds. Reste à trouver les 600 millions d’euros supplémentaires promis par le chef de l’Etat lors de son discours de clôture des états généraux de l’environnement le 25 octobre 2007 «pour la recherche sur les technologies propres et sur la prévention des atteintes à l’environnement».

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), avec le comité de pilotage et le comité consultatif du fonds (1), a déjà lancé deux premiers appels à manifestation d’intérêt sur des projets de démonstrateurs de recherche de production d’agrocarburants de seconde génération et de véhicules routiers à faibles émissions de GES. Un troisième devrait suivre prochainement pour le captage et stockage du CO2.

(1) Comité de pilotage: ministères de l’écologie, de l'enseignement supérieur et de
l'économie, qui sélectionnent les différentes filières jugées stratégiques et valide les feuilles de route proposées par l'Ademe. Le comité consultatif rassemble les ministères concernés, les agences de financement de la recherche (Ademe, ANR, OSEO), des personnalités qualifiées et donne son avis sur les feuilles de route et les projets réceptionnés



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus