Greenwashing: création d’un observatoire indépendant de la pub

Le 05 février 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Alliance pour la planète a annoncé, mardi 3 février, la création d’un Observatoire indépendant de la publicité (OIP). Il vise à mieux contrôler les pratiques de greenwashing publicitaire, ou éco-blanchiment. Cette pratique consiste à prêter ou associer des vertus écologiques à des biens de consommation peu susceptibles d’être «verts» en réalité.

L’OIP compte s’imposer en «aiguillon du système officiel», l’ex-Bureau de vérification de la publicité (BVP), devenu Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) en juin 2008. L’autorité est chargée de l’évaluation des publicités et rend des avis non-contraignants.

En avril 2008, dans le cadre du Grenelle de l’environnement, les professionnels de la pub signaient une charte d’engagements pour une publicité «éco-responsable» (1), s’engageant à mieux réguler la publicité.

Le nouvel OIP peut être saisi par un internaute pour une pub dont il considère qu’elle ne respecte pas les codes de la consommation et de l’environnement, pas plus que les recommandations de l’ARPP. L’OIP réunit ensuite «les meilleurs experts associatifs mais aussi des professionnels de la communication pour faire une évaluation de la publicité incriminée», sur laquelle les internautes ont la possibilité de donner leur avis. Une évaluation publique de la publicité sera finalement rendue au bout d’un mois.

(1) Dans le JDLE «Le BVP promet d’améliorer la régulation de la publicité»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus