Greenpeace condamnée pour une carte des champs OGM sur son site

Le 27 juillet 2006 par Laure Pollez
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le tribunal de grande instance de Paris exige que l’organisation écologiste Greenpeace retire de son site internet la carte des champs de maïs génétiquement modifié qu’elle diffusait depuis le 28 juin. Cette condamnation intervient après que les propriétaires, agriculteurs l'un dans le Lot-et-Garonne et l'autre en Haute-Garonne, ont saisi la justice en urgence afin de faire retirer du site les données les concernant. Y voyant une «atteinte à la vie privée» et estimant «qu'il y avait un risque de dommage imminent», le juge des référés leur a donné raison. Pour sa défense, Greenpeace a évoqué la directive européenne 2001/18, qui oblige les Etats membres à publier des registres publics destinés à informer les citoyens sur les emplacements de culture d’organismes génétiquement modifiés (OGM). La France n’a toujours pas transposé cette directive. La loi sur les OGM, encore en cours d’élaboration, devrait en principe résoudre ce manque.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus