Greenpeace bloque un navire de Gazprom

Le 27 août 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Photo prise ce 27 août
Photo prise ce 27 août
Greenpeace

Après avoir réussi à escalader, le 24 août, une plate-forme de Gazprom dans l’Arctique, Greenpeace a, ce 27 août, intercepté un bateau du géant russe qui acheminait des employés vers la base pétrolière.

Plusieurs militants se sont rivés, avec leur bateau, à la chaîne de l’ancre, afin de bloquer le navire, a indiqué l’association dans un communiqué.

«Aujourd'hui, nous menons une action pacifique pour faire en sorte que cette plate-forme arrête de souiller ces eaux pures», a déclaré Kumi Naidoo, directeur exécutif de Greenpeace International, qui était sur place.

Le navire affrété par Gazprom a riposté en arrosant d’eau les bateaux de l’association, a ajouté Vladimir Tchouprov, de Greenpeace Russie, sur les ondes de la radio moscovite Echo.

Le 24 août, 6 militants avaient réussi à monter sur la plate-forme de Prirazlomnaya, en mer de Pechora, pour protester contre les projets de forage de Gazprom dans l’Arctique.

Selon Vladimir Tchouprov, aucun militant russe n’a participé à ces actions en raison du durcissement du contrôle de l’Etat à l’égard des ONG bénéficiant d’un financement étranger et ayant une «activité politique» en Russie. «Depuis le changement de la législation, de telles actions sont risquées pour les citoyens russes», a-t-il précisé. Ils peuvent en effet encourir des peines allant jusqu’à deux ans de prison.

Alors que les scientifiques craignent un nouveau record de la fonte de la banquise (voir JDLE), Greenpeace dénonce les dangers de l’exploitation de l’Arctique à travers une vaste campagne lancée en juin dernier. Selon elle, Gazprom serait la première compagnie à démarrer une production commerciale de pétrole offshore dans l’Arctique. Or, l’association craint une catastrophe dans cette zone. Ces forages mettent en danger un écosystème fragile et le mode de vie des populations locales, basé sur l’océan, comme ils l’ont déjà montré en Sibérie, dans la République de Komi.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus