Grèce: deux décharges dangereuses non traitées

Le 18 avril 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La Commission européenne vient d'adresser un dernier avertissement écrit à la Grèce concernant sa politique de gestion des déchets. Après avoir payé 4,72 millions d'euros à cause de l'exploitation d'une décharge illégale à l'embouchure du torrent de Kouroupitos (près de la préfecture de Chania, en Crète) (1), la Grèce vient d'être à nouveau condamnée par la Commission pour ne pas avoir nettoyé les décharges de Kouroupitos et Messoumouri. Dangereuses pour la santé de l'homme (émissions toxiques) et l'environnement (risque de glissement de terrain, effluents liquides coulant jusqu'à la mer), les décharges enfreignent la directive-cadre relative aux déchets 75/442/CEE. La Commission avait envoyé une première lettre d'avertissement en avril 2004, après avoir pris connaissance des conclusions d'un rapport d'experts. La Grèce ne nie pas la gravité de la situation mais peine encore à financer les travaux nécessaires. Si elle n'agit pas, la Commission pourrait à nouveau saisir la Cour européenne de justice.



(1) La Cour européenne de justice a infligé en 2000 une astreinte journalière de 20.000 euros pour violation de la législation communautaire en matière de déchets.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus