Grand port maritime de Marseille versus biodiversité

Le 28 juin 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans un communiqué du 25 juin, France Nature Environnement et l’Union régionale vie et nature Paca s’inquiètent du projet stratégique du Grand port maritime de Marseille (GPMM), qui prévoit, aux échéances de 2013 et de 2020, de nombreux aménagements sur sa zone industrialo-portuaire de Fos-sur-Mer. « De lourdes infrastructures logistiques et industrielles sont notamment envisagées sur des sites inventoriés en Zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique (Znieff) et classés en Zone de protection spéciale (ZPS) », précise le communiqué. Les associations entendent être vigilantes lors de l’aménagement de ces espaces riches en avifaune et flore.

Par exemple, le projet actuel de liaison fluviale reliant la Darse 2 au Rhône, qui pourrait constituer une alternative au transport routier, se situe dans la zone des Salins du Caban qui est classée en ZPS et fait partie du site Natura 2000 « Marais entre Crau et Grand Rhône » (code FR931 2001). Afin de prévenir les contraintes induites par la richesse écologique du site, FNE et URVN demandent à l’Etat d’abandonner le projet actuel et attendent des solutions alternatives. Il conviendrait, pour ces associations, que le GPMM applique sur l’ensemble de son territoire « un projet de Trame verte et bleue afin d’enrayer la perte de biodiversité, en participant à la préservation et à la restauration des continuités écologiques entre les milieux naturels ».



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus