Google vous paie vos panneaux solaires

Le 27 février 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une vingtaine de milliers de foyers US vont pouvoir bénéficier du fonds Google.
Une vingtaine de milliers de foyers US vont pouvoir bénéficier du fonds Google.
SolarCity

 

Google a de longue date des ambitions dans les énergies renouvelables. Après avoir investi 1,5 milliard de dollars (1,3 M€) dans l’achat de gros volumes d’électricité verte pour alimenter ses centres de traitement de données (data centers), financé des centrales et des câbles de transport, la firme de Mountain View change de stratégie.

Avec SolarCity, le plus grand installateur de panneaux des Etats-Unis, Google vient de créer un fonds d’investissement un peu particulier. Doté de 750 M$ (dont 300 M$ apportés par Google), ce dispositif financera la pose de panneaux photovoltaïques chez des particuliers volontaires.

Une vingtaine de milliers de foyers, vivant dans une quinzaine d’états, pourraient ainsi en profiter. Les ménages ainsi «solarisés» rembourseront l’investissement en réglant un loyer mensuel, dont le montant est souvent inférieur à celui de la facture d’électricité «classique».

Pour Google, investir dans le solaire est rentable. Cela lui permet de bénéficier d’allègements fiscaux. Selon Gigaom, le groupe californien s’attend à un taux de rentabilité de son investissement variant entre 8 et 12%.

En 2011, Google avait déjà monté un fonds comparable, mais doté de 280 M$ (249,6 M€), seulement.

SolarCity prévoit d’installer 1.000 mégawatts crête de capacités nouvelles en 2015. Soit l’équivalent de son parc actuel.

Avec un taux de croissance de 40% par an, le photovoltaïque américain emploie désormais près de 200.000 salariés, selon la Solar Foundation: deux fois plus que le secteur charbonnier.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus