Google Street View, logiciel de mobilité urbaine?

Le 04 mai 2018 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les vélos n'échappent pas à Google Street View
Les vélos n'échappent pas à Google Street View

Le logiciel Google Street View constituerait un bon indicateur des modes de transport urbains, selon une étude menée dans 34 villes britanniques, publiée dans la revue PLoS ONE.

Couvrant 102 pays à travers le monde, ce service de navigation virtuelle est déjà utilisé par des équipes de recherche pour étudier l’environnement urbain, que ce soit en termes de disposition des routes ou de couverture végétale.

Or Google Street View pourrait aussi être intéressant pour étudier la mobilité urbaine, comme le révèle une étude menée par l’équipe de James Woodcock, épidémiologiste à l’université de Cambridge. Les chercheurs ont analysé 34 villes britanniques, choisissant pour chacune plus de 2.000 vues aléatoires, y comptant le nombre de piétons, de cyclistes, de voitures, de bus et de motos.

Bonne concordance pour les cyclistes

Ils ont ensuite comparé ces données à celles de sondages menés auprès de la population britannique en 2011, portant notamment sur leur mode de transport. Bilan: les résultats présentent une bonne concordance, particulièrement pour les cyclistes, les motocyclistes et les bus.

Selon les chercheurs, cette nouvelle approche serait particulièrement utile dans les villes qui ne disposent pas de données sur la mobilité. «Quand quelque chose n’est pas mesuré, il est souvent ignoré. Or on sait très peu de chose sur la pratique du vélo dans de nombreuses villes du monde. Google Street View pourrait permettre de mieux comprendre comment les gens se déplacent dans de nombreux pays», commente James Woodcock.



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus