Golfe du Mexique : « le profit n’est pas passé avant la sécurité »

Le 09 novembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La commission nationale sur la marée noire du Golfe du Mexique mise en place par le président américain Barack Obama le 22 mai dernier a rendu ses conclusions préliminaires le 8 novembre.

Les responsables de la construction du puits Macondo à l'origine de la catastrophe n'ont, selon la commission, jamais fait passer l’argent avant la sécurité. Les 7 enquêteurs arrivent ainsi quasiment aux mêmes conclusions que celles rendues par le groupe britannique BP à la suite de son enquête interne [dans le JDLE], qui mettaient en avant une accumulation d’erreurs humaines.

Toutefois, il est précisé que des « risques inconsidérés » ont été pris lors du forage du puits, avant même que ne se produise l'explosion de la plate-forme Deepwater Horizon - qui a tué à 11 ouvriers et provoqué l’écoulement de 780 millions de litres de brut dans la mer. BP aurait omis des détails cruciaux dans son enquête.

Par exemple, le parapétrolier Halliburton et BP savaient que le ciment utilisé pour le puits était un matériau à risque [dans le JDLE]. La commission critique également BP pour avoir continuellement changé de stratégie pour terminer le forage du puits

Pour les opposants au groupe britannique, les conclusions de la commission nationale sont « parfaitement absurdes ». Daniel Becnel, l'un des avocats de l'Etat de Louisiane qui poursuivent BP et d'autres sociétés pour la marée noire, suggère que la commission cautionne les conclusions de BP « parce qu'ils savent que, tôt ou tard, le gouvernement se retrouvera en position d'accusé dans ce litige », rapporte l’Associated Press (AP).

Le rapport définitif sera rendu le 11 janvier 2011.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus