Goldman Prize: les 6 militants écologistes de l’année 2016

Le 18 avril 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Berta Cáceres, lauréate 2015, assassinée au Honduras le 3 mars 2016.
Berta Cáceres, lauréate 2015, assassinée au Honduras le 3 mars 2016.

Le nom des 6 récipiendaires du Goldman Prize 2016 a été dévoilé ce lundi 18  avril. Considéré comme le ‘prix Nobel de l’environnement’, il récompense chaque année des personnalités venues de 6 régions du monde, qui luttent pour protéger et améliorer leur environnement, parfois au risque de leur vie. La Hondurienne Berta Cáceres, lauréate 2015, a été assassinée le 3 mars 2016 pour son combat contre un barrage, qui menaçait l’accès à l’eau de peuples autochtones.

 

Qui sont-ils?

  • Zuzana Caputova est une avocate slovaque, qui a mené combat pour faire fermer une décharge de déchets toxiques.
  • Leng Ouch est un avocat cambodgien, qui mène au péril de sa vie des enquêtes sur le terrain pour documenter les cas de coupe illégale de bois et la corruption des autorités au détriment des communautés rurales. 
  • Máxima Acuña, paysanne péruvienne illettrée, s’est levée contre la compagnie minière qui cherchait à l’exproprier de sa terre de subsistance.
  • Destiny Watford, une jeune étudiante, a mené campagne dans sa ville de Baltimore (Maryland –USA) contre un projet de construction du plus gros incinérateur du pays.
  • Luis Jorge Rivera Herrera, s’est opposé à la construction d’un complexe immobilier qui menaçait une zone naturelle d’exception à Puerto Rico.
  • Edward Loure, un berger masaï de Tanzanie, a porté l’idée d’une propriété collective des terres ancestrales, accaparées par le gouvernement pour l’industrie du tourisme.

POUR ALLER PLUS LOIN



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus