Go pour le GCO

Le 31 août 2018
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La survie du grand hamster d'Alsace pourrait être compromise par le chantier.
La survie du grand hamster d'Alsace pourrait être compromise par le chantier.

L’Etat autorise la construction du grand contournement ouest de Strasbourg (GCO).


Le préfet de la région Grand Est Jean-Luc Marx a annoncé, vendredi 31 août, avoir signé deux arrêtés autorisant la construction controversée d'un contournement autoroutier de Strasbourg contre lequel des responsables écologistes en avaient appelé à l'intervention de Nicolas Hulot.

L'avis de la « dernière structure consultative » retourné ensuite aux entreprises qui se sont exprimées « m'a permis de signer (jeudi soir) l'autorisation unique de réaliser le contournement », a déclaré Jean-Luc Marx lors d'une conférence de presse.

Les arrêtés, publiés vendredi 31 août, autorisent le concessionnaire Arcos, une filiale de Vinci, et la Sanef, en charge d'un échangeur, à engager des travaux en vue de la construction d'une rocade de 24 km, essentiellement payante, à l'ouest de la ville.

Les travaux commenceront par des opérations de déboisement et de fouilles archéologiques. Des rassemblements d'opposants sont prévus le week-end prochain et le 8 septembre à l'occasion de la Journée mondiale du climat, rapporte l'AFP.

Le grand contournement ouest de Strasbourg (GCO), évoqué dès les années 1970, régulièrement abandonné avant d'être relancé à la fin des années 1990, a pour but de délester l'autoroute A35 en absorbant le trafic du nord au sud de l'Alsace.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus