Glyphosate: sursis de 18 mois accordé

Le 28 juin 2016 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Vytenis Andriukaitis
Vytenis Andriukaitis
DR

On s’en doutait un peu, mais c’est désormais officiel: la Commission européenne va prolonger l’autorisation actuelle du glyphosate pour une durée de 18 mois, a confirmé le commissaire à la santé Vytenis Andriukaitis mardi 28 juin lors d’une conférence de presse.

C’est la fin d’un suspense qui n’en était plus un. Après quatre échecs successifs des Etats-membres à trouver une majorité qualifiée sur le renouvellement d’autorisation du glyphosate, la Commission européenne «suivra ses obligations légales» en étendant l’actuelle autorisation de 18 mois, a annoncé Vytenis Andriukaitis, interrogé par la presse suite au conseil agriculture qui s’est tenu mardi.

Après le quatrième et dernier échec, vendredi 25 juin en comité d’appel, la plupart des observateurs s’attendaient à ce que la décision soit prise lundi. En raison d’un calendrier bousculé par le Brexit, la Commission s’était engagée à annoncer sa décision au plus tard jeudi 30 juin (échéance de l’actuelle autorisation), via une procédure écrite.

Fin 2017, l’avis de l’ECHA

Pour Bruxelles, ce délai de 18 mois permet d’attendre l’avis final de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), censé trancher le débat. En particulier celui opposant le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), qui a jugé le glyphosate «possiblement cancérogène» en mars 2015, et l’autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa), qui a affirmé l’inverse en novembre 2015. Selon la version actuelle de l’avis de l’ECHA, soumis à consultation jusqu’au 18 juillet, l’agence donne plutôt raison à l’Efsa.

Pour Générations futures, Foodwatch et la Ligue contre le cancer, «en l’absence de la nécessaire majorité qualifiée parmi les Etats membres, la Commission aurait pu interdire la substance considérée comme probablement cancérogène pour l’homme par le Circ. Mais elle a choisi d’ignorer les inquiétudes légitimes de centaines de milliers de citoyens pour céder aux sirènes des lobbies». Lancée par ces associations, une pétition visant à interdire le glyphosate en Europe dépasse les 156.000 signataires.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus