Gestion des déchets: les risques chimiques mal évalués

Le 11 juillet 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Dans son dernier numéro d'Hygiène et sécurité au travail, l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) consacre un article aux risques chimiques de différentes filières de gestion des déchets. Il y est recommandé l'organisation de campagnes de métrologie pour connaître la nature des agents chimiques présents dans les atmosphères de travail des usines de traitement des déchets. «Cette connaissance est d'autant plus nécessaire que ces équipements peuvent être anciens, de provenances diverses et donc contenir des substances actuellement interdites», analysent les auteurs dans leurs conclusions.

L'article comprend des informations sur les expositions professionnelles dans la filière des déchets automobiles (dont les véhicules hors d'usage -VHU-, le broyage des carcasses, les pneumatiques usagés, et le traitement des filtres à huile), des déchets issus des équipements électriques et électroniques (DEEE), des emballages industriels et des déchets toxiques produits en quantité dispersée.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus