GES: le Japon se rallie à l'Union européenne

Le 21 décembre 2007 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Vivement critiqué pendant la conférence de Bali pour avoir soutenu les Etats-Unis, qui ne voulaient pas d'objectif chiffré de réduction de gaz à effet de serre dans la déclaration finale, le Japon vient brusquement de changer de voie.

Mercredi 19 décembre, le ministre de l'environnement japonais a annoncé que «l'orientation du gouvernement japonais est de se donner pour objectif une réduction de 20% [de ses gaz à effet de serre] à l'horizon 2020.» Le pays s'alignerait ainsi sur la position de l'Union européenne dans sa lutte contre le réchauffement climatique. «Si le Japon ne réduit pas ses émissions au moins autant que l'UE, nous ne pouvons pas assumer notre leadership mondial», a ajouté Ichiro Kamoshita.

Bien qu'il ait été l'hôte du protocole de Kyoto, le Japon ne devrait pas respecter son objectif pour 2012, qui lui imposait une baisse de 6% de ses émissions. En 2005, celles-ci avaient augmenté de 6% par rapport au niveau de 1990.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus