George W. Bush: la technologie au service de l’indépendance

Le 02 février 2006 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Lors de son discours sur l’Etat de l’Union, George W. Bush a annoncé, le 31 janvier, le lancement d’une Advanced energy initiative, prévoyant un accroissement de 22% du budget du département américain de l’énergie (DOE) consacré aux recherches sur l’énergie propre. Cette initiative, qui vise à réduire la dépendance des États-Unis vis-à-vis du pétrole, s’appuie essentiellement sur la mise au point de nouvelles technologies. Les fonds porteront en particulier sur 2 domaines, a précisé le Président américain: la manière dont l’électricité provient dans les foyers, et la propulsion des automobiles. Côté production d’électricité, George Bush entend accroître les investissements de recherche dans «les centrales au charbon propres, les technologies révolutionnaires en termes de solaire et d’éolien et enfin, le nucléaire, propre et sûr». Côté automobile, l’objectif est d’accroître les recherches pour les véhicules électriques, hybrides et à hydrogène. Les travaux porteront également sur les méthodes de production d’éthanol, à partir de céréales et de fibres ligno-cellulosiques. « Notre objectif est de rendre ce nouveau type d’éthanol utilisable et concurrentiel d’ici 6 ans », a déclaré le Président. Et de rappeler que depuis 2001, le pays a consacré près de 10 milliards de dollars à «des sources d’énergie alternatives plus fiables, moins chères et plus propres» De quoi l’aider à atteindre son objectif de «remplacer plus de 75% de [ses] importations pétrolières en provenance du Moyen-Orient d’ici 2025».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus