GDF Suez va exporter du gaz de schiste US

Le 17 mai 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
GDF Suez possède plusieurs méthaniers.
GDF Suez possède plusieurs méthaniers.
GDF Suez

L’Agence internationale de l’énergie l’annonce depuis des mois. C’est pratiquement chose faite. Après avoir été l’un des principaux acheteurs mondiaux de gaz, les Etats-Unis vont commencer à en exporter.

Un renversement de situation largement imputable au développement de l’exploitation des gaz non conventionnels (gaz de houille, gaz compact et gaz de schiste). Ce vendredi 17 mai, la compagnie californienne Sempra Energy a conclu un accord de partenariat avec Mitsubishi, Mitsui et GDF France, pour exporter du gaz américain, dont du gaz de schiste.

Lorsque toutes les autorisations leur auront été données (l’an prochain, au mieux), les quatre partenaires constitueront une co-entreprise, dont Sempra Energy sera l’actionnaire majoritaire (50,2%). Les trois autres contractants s’octroyant 16,6% chacun du montant du capital. Cette future entreprise devra construire trois trains de liquéfaction d’une capacité annuelle de 12 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) sur le site du terminal méthanier de Sempra Energy à Hackberry (Louisiane).

Le montant total de l’investissement est estimé entre 9 et 10 milliards de dollars (7 à 7,7milliards d’euros). Selon l’énergéticien américain, l’installation devrait être pleinement opérationnelle en 2018. Dans un communiqué, GDF Suez annonce avoir souscrit pour le tiers des capacités, soit 4 millions de tonnes de GNL par an: l’équivalent de 20% de son portefeuille actuel.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus