Gaz naturel: une étude sur les particules émises lors de la combustion

Le 19 janvier 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une étude (1) parue en décembre dans la revue Environmental engineering science se penche sur les émissions de particules ultrafines au moment de la combustion de gaz naturel, associées «à une hausse de la mortalité due à leur dépôt dans les poumons, cerveau et système circulatoire».
Des chercheurs de l’université Federico II de Naples (Italie) ont analysé les émissions de polluants lors de la combustion de gaz naturel par un brûleur identique à celui d’un chauffe-eau au gaz ou d’une gazinière.
Si des particules de taille comprise entre 1 et 10 nanomètres (nm) de diamètre se forment lors d’une combustion de gaz d’une chaudière à condensation, leur concentration est faible, de l’ordre de 0,1 milligramme par normo-mètre cube (mg/Nm3) du fait de leur oxydation dans la zone de la flamme.
En revanche, la combustion de gaz résultant d’un brûleur de gazinière engendre des concentrations plus importantes de particules, de 5 mg/Nm3; ainsi qu’une «quantité signifiante» d’hydrocarbures aromatiques polycycliques, solubles dans l’eau.
Les chercheurs ont constaté l’absence de particules de suie, d’une taille comprise entre 10 et 100 nm.

(1) Emission of ultrafine particles from natural gas domestic burners, Environmental engineering Science, décembre 2008


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus