Gaz naturel: baisse puis hausse annoncée du tarif de transport

Le 22 décembre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le coût de l'accès aux gazoducs devrait rester stable l'an prochain.
Le coût de l'accès aux gazoducs devrait rester stable l'an prochain.
GRTGAZ

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) publie, ce jeudi 22 décembre, le prochain tarif d’utilisation des réseaux de transport de gaz naturel, dit ATRT6.

L’ATRT6, qui doit s’appliquer pour 4 ans à partir du 1er avril prochain, couvrira les coûts d’exploitation et les programmes de recherche des deux gestionnaires français de réseaux de transport de gaz naturel: GRTgaz (filiale d’Engie) et TIGF[1].

Dans un premier temps, annonce le régulateur des marchés de l’énergie, le tarif de transport baissera: de 3,1% environ pour les clients de GRTGaz et de 2,2% pour ceux de TIGF. Ces évolutions n’intègrent toutefois pas les effets de structure ni le reversement inter-opérateurs. En les prenant en compte, l’ATRT6 devrait diminuer seulement de 0,4% pour les clients de GRTGaz et légèrement augmenter (de 0,8%) pour ceux de TIGF. Par la suite, le tarif de transport devrait augmenter.

Par ailleurs, le tarif ATRT6 prévoit un nouveau mécanisme de régulation incitative pour les nouvelles interconnexions instituant une prime, dont l’attribution et le montant dépendront des résultats d’une analyse coûts/bénéfices menée par la CRE.



[1] Ancienne partie du groupe Total, TIGF a été cédée en 2013 à un consortium regroupant le GRT italien Snam (45%), le fonds souverain de Singapour GIC (35%) et EDF (20%).

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus