Gaz de schiste: l’Afrique du Sud n’autorise pas (encore) la fracturation

Le 11 septembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
C'est dans le désert du Karoo qu'auront lieu les premiers forages
C'est dans le désert du Karoo qu'auront lieu les premiers forages

L'Afrique du Sud va accorder des licences pour explorer ses réserves de gaz de schiste, mais l'utilisation de la fracturation hydraulique ne sera pas autorisée, a affirmé, mardi 11 septembre, la ministre des Mines Susan Shabangu.??

«Nous parlons pour le moment du processus initial, a déclaré la ministre devant la presse, Il y aura des forages, mais le gouvernement s’est engagé à ce qu’il n’y ait pas de fracturation pour le moment.»??

De premières études laissent penser que d'immenses réserves de gaz de schiste se trouvent dans le sous-sol du désert du Karoo, dans l'ouest aride du pays. En 2010, 5 compagnies pétrolières, dont Shell, avaient déposé des demandes de permis d’exploration pour cette zone. Ces demandes ont été suspendues, en avril 2011, suite au moratoire instauré par Pretoria.

Les licences qui seront accordées n'inclueront en aucun cas l'usage du fractionnement hydraulique. Un comité de contrôle ad hoc sera créé, dans un délai de 6 à 12 mois, pour évaluer les risques du fracking et éventuellement l'autoriser.??

Vendredi 7 septembre, le gouvernement avait annoncé la levée d'un moratoire sur l'exploration, au grand dam des associations écologistes.??

Selon une étude préliminaire de Shell, les réserves du Karoo pourraient fournir l'énergie nécessaire à l'Afrique du Sud pendant 400 ans, au rythme actuel de consommation. Le géant anglo-néerlandais fait également miroiter la création de milliers d'emplois.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus