Gaz: à la Toussaint, clients chagrins

Le 23 octobre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le prix vont augmenter avant, peut-être, de baisser.
Le prix vont augmenter avant, peut-être, de baisser.
DR

Les consommateurs de gaz naturel vont passer une mauvaise Toussaint. Dans un communiqué, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) annonce, pour le 1er novembre, une hausse des tarifs régulés de vente (TRV) de gaz naturel.

En moyenne, ces TRV progresseront de 2,3% par rapport au barème en vigueur en octobre 2014. «L'augmentation est de 0,8% pour ceux qui n'utilisent le gaz que pour la cuisson, de 1,4% pour ceux qui en font un double usage cuisson et eau chaude et de 2,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz», précise le régulateur des marchés français de l’électricité et du gaz. En octobre, ces tarifs avaient déjà progressé de 3,9%.

une baisse en janvier?

Cette hausse du prix des molécules résulte essentiellement de l’augmentation des coûts d’approvisionnement de GDF, tels qu’estimés par la formule tarifaire fixée par l’arrêté du 30 juin 2014. Cette formule comprend une part d'indexation des prix de marché de gros de 59,8%.

Les TRV devraient se stabiliser, voire baisser, au mois de décembre, en raison de la légère diminution du niveau des cotations des principaux indices sous-jacents à la formule, observées depuis le début du mois d’octobre.

Les deux tiers des consommateurs français de gaz naturel (soit 7,6 millions d’usagers) bénéficient toujours des tarifs régulés. Trois millions de clients ont souscrit des offres de marché, auprès de GDF Suez et de ses concurrents.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus