Gaucho: Syngenta mis en examen

Le 30 mai 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon l’AFP, l’agro-industriel Syngenta a été mis en examen le 24 mai dernier, pour avoir fait répandre dans le Lot-et-Garonne des semences périmées contenant de l'insecticide Gaucho, potentiellement nuisible aux abeilles. La société a confirmé le 26 mai cette information à l'AFP. A l'origine de l'enquête judiciaire, une plainte en 2002 avec constitution de partie civile de l'Union nationale de l'apiculture française (Unaf) et de deux associations apicoles du Lot-et-Garonne. Syngenta est soupçonné d'avoir fait répandre entre 1999 et 2002 par un agriculteur, avec qui elle avait conclu un accord financier, des tonnes de semences périmées enrobées d'insecticides, parmi lesquels du Gaucho. La réglementation en vigueur oblige à l'incinération de ces déchets. L'agriculteur a lui aussi été mis en examen le 24 mai par la juge d'instruction Anne-Marie Bellot. L'affaire a été instruite à Marmande avant d'être transférée au pôle santé publique du tribunal de Paris en janvier 2006. C'est un apiculteur de Verteuil d'Agenais (Lot-et-Garonne) qui a alerté les autorités en juin 2002, après avoir constaté cet épandage illégal dans le champ voisin. «Il faut espérer que ce dossier permette d'assainir le marché des produits phytosanitaires et qu'il donne un signal de redémarrage de l'instruction sur le Gaucho», a déclaré maître Bernard Fau, avocat des 3 parties civiles. Une information judiciaire est en effet en cours à Paris depuis le 22 août 2001 à la suite du dépôt d'une plainte contre X avec constitution de partie civile par l'Unaf. L'insecticide Gaucho, produit par Bayer CropScience, est accusé par les apiculteurs de décimer les abeilles. Son usage pour les cultures de maïs et de tournesol a été interdit à partir de 1999.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus