Gardanne: Uniper peut continuer son exploitation

Le 09 juin 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Uniper peut continuer à exploiter sa centrale.
Uniper peut continuer à exploiter sa centrale.

Malgré une décision de justice, l’industriel pourra poursuivre son exploitation.

Coup de théâtre dans le feuilleton de la centrale à biomasse de Gardanne. Deux jours après l’annulation par le tribunal administratif de l’autorisation d’exploiter la plus importante centrale à biomasse de France, le préfet donne un répit à son exploitant. Dans un arrêté, publié ce vendredi 9 juin, le préfet des Bouches-du-Rhône met en demeure Uniper de «régulariser la situation administrative de la centrale de Provence».

Deux possibilités

Les pouvoirs publics donnent deux possibilités à l’industriel: cesser ses activités ou déposer un nouveau dossier de demande d’autorisation d’exploiter. Uniper disposant d’un mois pour faire connaître sa décision. Dans le premier cas, la centrale devra cesser son activité d’ici le 9 septembre. Dans le second cas, le préfet laisse 9 mois à la filiale française de l’énergéticien allemand pour déposer un nouveau dossier.

En attendant, la centrale pourra continuer à fonctionner. Jeudi, la CGT avait réclamé la poursuite de l'activité, s'inquiétant pour les 180 emplois du site.

Dans un communiqué, publié vendredi, Uniper annonce son intention de faire appel du jugement rendu mercredi.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus