Gardanne: centrale biomasse recherche combustible

Le 13 décembre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De nouveaux combustibles pour l'unité Provence 4?
De nouveaux combustibles pour l'unité Provence 4?

E.ON France, qui avait annoncé fin septembre la conversion de sa centrale à charbon de Gardanne (Bouches-du-Rhône) en unité à biomasse (voir JDLE), a affirmé le 5 décembre avoir obtenu l’autorisation d’exploiter par arrêté préfectoral.

Avec une capacité installée de 150 mégawatts, l’installation Provence 4 représenterait l’une des plus importantes installations françaises, avec près de 220 millions d’euros d’investissement, précise l’exploitant dans un communiqué.

Elle pourra alimenter 440.000 foyers en électricité, ce qui permettra d’éviter le rejet de 600.000 tonnes de CO2 par an.

Le projet se heurte toutefois à un problème de taille: l’approvisionnement. Le besoin en biomasse est en effet estimé à 850.000 t de combustibles par an: plaquettes forestières, déchets verts, résidus viticoles et arboricoles…

E.ON reconnaît qu’un approvisionnement 100% local ne sera pas possible avant 2025. Selon le député des Bouches-du-Rhône François-Marie Lambert (Europe Ecologie-les Verts), l’Office national des forêts (ONF) ne serait, pour l’heure, en mesure de ne fournir que 100.000 t annuelles de combustibles. Au démarrage de la centrale, 88% de l’approvisionnement pourrait être constitué de plaquettes forestières importées.

http://www.eon.fr/fr/qui-est-eon/media/communiques-de-presse/2012/12/5/e-on-france-obtient-lautorisation-dexploiter-pour-le-projet-de-c.html

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus