Future stratégie maritime: faible en environnement selon FNE

Le 04 décembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
France nature environnement (FNE) s’inquiète de la faiblesse des mesures environnementales envisagées dans la future stratégie maritime du gouvernement, présentée par le Premier ministre, mercredi 2 décembre en clôture des 5e Assises de la mer et du littoral à Brest.

François Fillon a annoncé la prochaine mise en place d’un comité interministériel approuvant la stratégie maritime du gouvernement, indique FNE dans un communiqué. «L’Etat français est manifestement en train de franchir un pas en affichant les questions maritimes en haut de l’agenda politique», commente Christian Garnier, vice-président de FNE. La fédération regrette que «la question écologique n’[ait] été abordée qu’à la marge au regard des ambitions affichées en matière de développement des activités économiques».

Elle déplore en outre que le dérèglement climatique n’ait pas été évoqué, «à quelques jours du sommet de Copenhague», et que le ministre soit resté pratiquement silencieux sur les moyens nouveaux que l’Etat compte se donner. Pour Denez L'hostis, responsable de la mission mer et littoral de FNE, «(…) la multiplication des ports de plaisance (…) sera peut-être soumise à une évaluation environnementale, mais en aucun cas limitée à la capacité écologique du milieu. L’exploitation des ressources minérales ou biologiques nous est présentée comme allant de soi». Et Christian Garnier de conclure: «La France a réalisé une avancée considérable avec le Grenelle de la Mer (…). Il faut que la stratégie nationale maritime (…) ne soit pas un recul».


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus