Fukushima: un anniversaire dans la rue

Le 12 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des milliers de Tokyoïtes ont appelé à la fin du nucléaire.
Des milliers de Tokyoïtes ont appelé à la fin du nucléaire.

 

Des milliers d'opposants à l'énergie nucléaire ont manifesté dimanche 11 mars à travers le monde, un an après la catastrophe de la centrale de Fukushima.??

 

A Koriyama, dans la préfecture de Fukushima, 16.000 personnes ont manifesté pour réclamer la fermeture définitive des 54 tranches en service (2 sont en fonctionnement effectif). A Tokyo, une chaine de 30.000 personnes a tenté d’encercler les bâtiments de la Diète.

 

En Allemagne, pays qui a décidé d'abandonner progressivement le nucléaire, près de 3.000 personnes ont encerclé la centrale de Brokdorf (nord), selon les organisateurs.

 

Des actions de protestation ont également eu lieu près des réacteurs de Gundremmingen (sud), Neckarwestheim (sud) et Grohnde (nord).?

 

En France, une chaîne humaine a rassemblé de 30.000 à 60.000 personnes selon les organisateurs.? Venus d'Allemagne, de Suisse, de Belgique et de toute la France, les manifestants se sont déployés sur les 230 kilomètres séparant Lyon d'Avignon, le long de la vallée du Rhône, région la plus nucléarisée d'Europe avec ses 14 réacteurs.??

 

En Suisse, près de 8.000 militants anti-nucléaire ont marché pendant plus d'une heure aux abords de la centrale nucléaire de Mühleberg, pour réclamer l'arrêt immédiat des centrales de Mühleberg et de Beznau.??

 

En Espagne, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés près de la centrale de Garona, pour réclamer son arrêt, alors que le gouvernement vient de décider de prolonger de 5 ans sa durée de vie.??

 

En Australie, quelque 500 manifestants contre le nucléaire se sont rassemblés près des sièges des groupes miniers BHP Billiton et Rio Tinto à Melbourne, à l'initiative d'une association d'expatriés japonais. L'Australie n'est pas une puissance nucléaire mais elle est le troisième producteur mondial d'uranium, derrière le Kazakhstan et le Canada.??

 

A Taiwan, 5.000 manifestants, selon les organisateurs, ont défilé dans les rues de Taipeh pour demander la fermeture des trois centrales nucléaires dès que possible, dans ce pays régulièrement ébranlé par de puissants séismes.??

 

Il y a un an jour pour jour, un accident nucléaire majeur est survenu à la centrale de Fukushima à la suite des séismes et du tsunami qui ont fait plus de 19.000 morts et disparus dans le nord-est du Japon.??



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus