Fukushima: que faire du riz contaminé?

Le 19 octobre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La colère monte chez les riziculteurs japonais. Des producteurs ayant leurs rizières dans 8 préfectures restent avec un stock de riz contaminé, évalué à 7.200 tonnes.
 
Même si elles n’ont pas été citées par les autorités, les régions touchées sont probablement celles de Fukushima, Miyagi, Iwate, Tochigi, Hokkaido, Akita, Yamagata et Ibaraki.
 
Invendable, ce riz doit être stocké par les agriculteurs dans l’attente d’une solution définitive, a indiqué le 18 octobre le ministère japonais de l’agriculture. Ce qui pourrait prendre quelques temps.
 
Car, comme le relève The Japan Times, l’archipel ne dispose pas pour le moment de centres de stockage capables d’accueillir ce type de déchets radioactifs.
 
Au mois de juillet dernier [JDLE], de la viande de bœuf contaminée s’était retrouvée sur les marchés nippons. Selon toute probabilité, ces bovins avaient été nourris avec du foin et de la paille de riz, contaminés par du césium.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus