Fukushima: les réfugiés ne veulent pas rentrer

Le 25 février 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Nul ne sait d'où vient la fuite d'eau contaminée.
Nul ne sait d'où vient la fuite d'eau contaminée.
© IRSN - Recoquillé-Bression

Les élus locaux s’en mordent les doigts. Malgré les efforts considérables déployés par les pouvoirs publics japonais pour décontaminer les villages victimes des retombées radioactives de la catastrophe de Fukushima, les dizaines de milliers de déplacés ne veulent pas rentrer.

Selon un sondage, réalisé par l’agence de reconstruction auprès de 20.000 évacués, moins de 20% des personnes interrogées souhaitent regagner leur domicile, une fois que son environnement sera considéré comme décontaminé.

L’actualité n’est, il est vrai, pas porteuse de bonne nouvelle. Quelques jours à peine après une inspection de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), les responsables de la centrale nucléaire accidentée sont de nouveau mis à l’index. Dimanche dernier, une nappe d’eau fortement radioactive a été découverte dans un canal traversant l’installation, sans que son origine ne puisse être déterminée par l’exploitant.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus