Fukushima: l'Europe poursuit le contrôle des denrées japonaises

Le 09 septembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L'Union européenne a décidé de prolonger jusqu'à au moins la fin de l'année ses contrôles de radioactivité sur les produits alimentaires importés du Japon à la suite de la catastrophe nucléaire de Fukushima, a indiqué vendredi la Commission.
 
Ces mesures avaient été introduites quelques jours après l'accident provoqué par le séisme et le tsunami du 11 mars. Un comité d'experts où siègent des représentants des 27 Etats membres de l'UE a décidé de prolonger les mesures jusqu'au 31 décembre.
 
Tous les produits alimentaires ou destinés à l'alimentation animale importés d'une douzaine de préfectures japonaises considérées comme à risque doivent être testés avant de quitter le pays sur la présence d'iode 131, de césium 134 et de césium 137. Ils sont aussi l'objet de tests à leur arrivée en Europe, sur au moins 10% de la marchandise.
 
Les produits originaires des autres régions nippones sont eux aussi soumis à un régime de tests renforcé, prévoyant qu'au moins 20% des cargaisons soient testées.
 
La situation sera révisée dans le courant du mois de décembre.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus