Fukushima bouge encore

Le 02 novembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Présenté comme stable et voie de refroidissement, le réacteur numéro 2 de la centrale de Fukushima Dai-Ichi pourrait avoir connu un une nouvelle réaction de fission nucléaire. Selon son exploitant, Tepco, des traces de xénon 133 et 135 ont été découvertes dans l’un des filtres du bâtiment réacteur.
 
Or, le xénon est un «produit de fission». Ce qui laisse supposer que l’activité a repris dans le cœur du réacteur. «Nous ne pouvons pas écarter la possibilité d'une réaction de fission nucléaire localisée», a d’ailleurs reconnu le porte-parole de Tepco, Hiroki Kawamata,
 
Par précaution, l’énergéticien injecte, depuis mardi, dans le réacteur suspect, un mélange d’acide borique (un piège à neutrons) et d’eau.
 
Cette nouvelle avarie intervient au moment où Kyushu Electric a été autorisé à redémarrer l’un des 4 réacteurs de la centrale de Genkaï : une première depuis la catastrophe du 11 mars.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus