Fukushima a encore tremblé

Le 19 août 2011 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le Japon n’en finit pas de trembler. Les côtes nord-est du Japon ont à nouveau été secouées par un séisme d’envergure (de magnitude 6,8) aujourd’hui 19 août. Pour l’heure, il semblerait que la centrale nucléaire de Fukushima Dai-Ichi n’ait pas subi de dommages.
 
Pour la population traumatisée par le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars dernier, l’inquiétude est vive. Le nouveau séisme a particulièrement touché la région du Tohoku, sans pour autant provoquer une montée du niveau de la mer. Il n’y a aucune victime à déplorer.
 
A proximité de la centrale accidentée, les preuves de contamination radioactives sont toujours bien présentes. Selon l’AFP, «des traces d'éléments radioactifs ont été détectées dans la glande thyroïde de quelque 45% des enfants de municipalités voisines». Ces derniers ont donc un risque accru de développer un cancer plus tard.
 
Mais aucun des enfants n’a été exposé à des niveaux de rayonnements supérieurs à la norme déterminée par la Commission japonaise de sûreté nucléaire (0,2 microsievert par heure), niveau à partir duquel est exigé un examen médical approfondi, a tenté de rassurer le groupe d'experts gouvernementaux qui a mené les contrôles[1]. 360.000 japonais de 18 ans ou moins devraient désormais être suivis de façon permanente.
 
Afin de rassurer les consommateurs, la préfecture de Fukushima a lancé récemment une vaste campagne de promotion en ligne de ses produits. Les japonais délaissent en effet les nombreux produits agricoles dans lesquels des niveaux d'iode et césium radioactifs supérieurs aux normes ont été découverts.
 
De son côté, Tokyo Electric Power Co (Tepco) a annoncé le 17 août que la «fermeture froide» de sa centrale risquait d’être retardée. En cause: la décontamination des 200.000 tonnes d’eau hautement radioactive, qui inonde toujours la centrale, prend plus de temps que prévu en raison de pannes répétées du système d’assainissement.


[1] Ces contrôles ont été menés auprès de 1.149 enfants âgés de moins de 15 ans, deux semaines après le séisme


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus