Fuites de carbone: les eurodéputés soutiendront les industries exposées

Le 06 novembre 2009 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les députés européens de la commission parlementaire Environnement ont approuvé mercredi 4 novembre une liste de 164 secteurs et sous-secteurs industriels fortement exposés à la concurrence internationale. A partir de 2013, ces secteurs –chimie, agroalimentaire, sidérurgie– devraient bénéficier de quotas de CO2 gratuits, qu’ils devront ensuite acheter progressivement aux enchères –80% de quotas gratuits en 2013, 30% en 2020 et 0% en 2027.

Une décision qu’ont regrettée les Verts européens dans un communiqué du même jour. Près de 77% des émissions de l’industrie non énergétique soumise au marché européen du carbone (ETS) bénéficieront de quotas gratuits en 2013, selon eux. Pour les Verts, cette décision est un mauvais signal à quelques semaines de la conférence de Copenhague, car elle empêche la constitution d’un signal-prix du carbone et générera des «profits tombés du ciel» [résultant de la vente de quotas obtenus gratuitement] pour les plus grands pollueurs.

Cette liste a été proposée par la Commission européenne le 18 septembre dernier (1), la directive sur l’ETS l’y obligeant avant le 31 décembre prochain.

Le Parlement européen peut s’opposer à cette liste avant le 23 décembre. Dans les faits, il y a deux jours, les députés de la commission Envi ont rejeté une proposition de résolution s’opposant à cette liste, l’approuvant de fait.

(1) Dans le JDLE «Fuites de carbone: les Etats membres désignent 164 secteurs industriels à risque»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus