Fuite de tritium: plainte contre EDF à la centrale du Tricastin

Le 19 décembre 2013 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une fuite de tritium a été détectée le 8 juillet dernier
Une fuite de tritium a été détectée le 8 juillet dernier

Le Réseau Sortir du nucléaire a déposé une plainte contre EDF, ce 19 décembre au tribunal de grande instance de Valence, suite à la fuite de tritium observée depuis juillet dernier à la centrale nucléaire du Tricastin (Drôme).

La fédération rappelle qu’EDF a attendu un mois, après la détection de la fuite dans les eaux souterraines de la centrale (le 8 juillet), pour déclarer l’incident à l’Autorité de sûreté nucléaire (le 6 août).

 

Sommé en septembre, par le gendarme du nucléaire, de déterminer l’origine de la fuite et de surveiller l’état des eaux souterraines, EDF a finalement déclaré récemment, selon l’association, qu’un « joint défectueux » serait potentiellement responsable d’une « légère infiltration ».

 

Sortir du nucléaire rappelle que le tritium est toujours présent, à des niveaux largement supérieurs à la norme autorisée, dans les nappes souterraines et que la santé des riverains comme des travailleurs de la centrale est en jeu.  `

 

Située dans le commune de Saint-Paul-Trois-Châteaux et mise en service depuis plus de trente ans, la centrale du Tricastin comprend quatre réacteurs de 900 MW chacun. La fuite a précisément été détectée entre les réacteurs 2 et 3.

 

Au total, la fédération–soutenue par Sortir du Nucléaire Drôme-Ardèche- a porté plainte contre EDF pour deux motifs principaux: pollution des eaux et retard dans la déclaration d’incident (1).

 

(1)ainsi que 5 violations à la réglementation technique relative aux installations nucléaires de base.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus