Fuite de pétrole en Chine : retard au colmatage

Le 25 octobre 2011 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Il aura fallu plus de quatre 4 mois à la Cnooc (China National Offshore Oil Corp), le principal producteur de pétrole offshore chinois, pour colmater la fuite de la plate-forme Penglai 19-3, la plus grande de Chine. L’information du colmatage a été diffusée aujourd’hui 25 octobre par l’agence officielle d’information Chine nouvelle.

La pollution représentait une surface maritime de plus de 5.500 kilomètres carrés, dans le golfe du Bohai, situé au nord-est de la Chine. Elle avait été signalée dès le 4 juin par l’opérateur, le géant américain ConocoPhillips, qui détient conjointement la plateforme avec la Cnooc.
 
La Cnooc aurait de son côté attendu le 1er juillet avant d’informer officiellement ses investisseurs. Mais l’information était connue depuis le 21 juin, grâce à une fuite sur Weibo, le twitter chinois.
 
Le gouvernement chinois avait demandé à l’opérateur, début septembre, de cesser toute opération sur ce champ de pétrole.
 
L’administration d’Etat des océans (SOA) a indiqué qu’elle allait poursuivre la société américaine pour les dommages causés.
 
Cette pollution s’avère d’autant plus grave que le Bohai est une mer fermée. Aucune information supplémentaire sur les conséquences de cette pollution n’a pourtant été apportée.
 
Le 15 octobre, une fuite serait survenue sur une autre plate-forme située dans le golfe de Bohai, après la rupture d’un tuyau.
 
Stéphanie Senet


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus