François Hollande entame son Climate Tour

Le 24 février 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Avec François Hollande, Benigno Aquino lancera l'appel de Manille.
Avec François Hollande, Benigno Aquino lancera l'appel de Manille.
DR

Le président de la République entamera, jeudi 26 février, un important voyage officiel aux Philippines, largement consacré aux changements climatiques. C’est la première fois qu’un chef d’Etat français se rend ainsi dans l’archipel aux 7.000 îles.

A la tête d’une importante délégation, François Hollande célèbrera les bienfaits du transport public urbain, en signant un accord portant sur l’extension du métro de Manille (qui sera confié au groupe RATP), mais aussi sur la possible extension de l’aérogare de l’aéroport Clark (étudiée par Aéroports de Paris). Le duo DCNS-Akuo devrait vendre une petite centrale à énergie thermique des mers (ETM). Eiffage va conclure pour une unité d’incinération des déchets urbains de Quezon City, avec production d’électricité.

l'appel de Manille

Politiquement, le président de la République et son homologue philippin, Benigno Aquino, lanceront, jeudi, l’appel de Manille. Ce texte court appellera «à la mobilisation de tous en vue d’un accord à Paris en 2015. Il est à destination de l’ensemble des chefs d’Etat, pour donner une impulsion au plus haut niveau mais aussi du plus grand nombre, institutionnel et société civile», indique-t-on à l’élysée.

Le 23 septembre 2014, lors du sommet climatique organisé par l’ONU à New York, le président philippin avait appelé la communauté internationale, tout entière, à lutter contre les changements climatiques et leurs conséquences. Une voix un peu détonante pour un leader d’un pays du G77.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus