France Télécom étend son PDE à Marseille

Le 23 juin 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

France Télécom a annoncé étendre son Plan de déplacements d'entreprise (PDE) à l'ensemble de ses sites marseillais alors que jusqu'à présent seuls trois sites pilotes étaient concernés. De nouvelles mesures ont été décidées.

Après une expérience menée sur 3 sites expérimentaux, France Télécom a annoncé étendre le périmètre de son Plan de déplacements d'entreprise (PDE) à l'ensemble de ses sites marseillais. L'enquête menée auprès des salariés a révélé que 42% du personnel utilisait sa voiture personnelle pour faire les trajets domicile-travail, près de 17% prend les transports en commun, plus de 10% fait du covoiturage en famille et près de 6% font usage des voitures de service. France Télécom a surtout souligné ma forte utilisation des deux roues, facteur de risque puisque 8,8% utilise ce moyen de transport. Seulement 3,7% vient à pied et 1% en vélo, soit une très faible proportion. L'entreprise a également constaté que les salariés n'étaient pas satisfaits de la Régie des transports de Marseille (RTM): les dessertes ne sont pas parfaites sur l'ensemble des sites de France Télécom et le tarif de l'abonnement ne suscite pas d'attractivité. Ils sont également mis en avant d'autres facteurs comme le sentiment d'insécurité autour de certains sites.

La société se donne 3 ans pour doubler la clientèle sur les transports en commun et les modes doux (vélo, marche). Pour parvenir à cet objectif, elle va proposer, dès l'automne, des aménagements tarifaires en partenariat avec les autorités organisatrices des transports (AOT), notamment des réductions sur les abonnements de la RTM, mais aussi sur ceux des TER et de Cartreize, le réseau des bus marseillais. Elle va également mettre à disposition de ses salariés des tickets de la RTM à l'unité pour leurs déplacements professionnels. Pour les salariés en cours de changement de site, France Télécom avec les AOT vont leur proposer de tester gratuitement pendant un mois les transports en commun. L'entreprise devrait aussi rapidement mettre sur son intranet des informations, notamment les horaires des bus et des fiches d'accessibilité de ses sites par les transports en commun.

A partir de 2006, France Télécom s'est engagé à favoriser l'usage du vélo et de la marche à pied en créant des parkings à vélo sécurisés, à se rapprocher de la ville et de la communauté urbaine de Marseille afin d'améliorer la qualité des pistes cyclables et piétonniers. Elle doit aussi renforcer sa politique de sécurité en participant au Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance de la mairie, mais aussi par l'aménagement d'un itinéraire interne de sortie pour rejoindre le métro. Autre axe de travail: le covoiturage. Il sera favorisé l'an prochain, lorsque l'offre de transports collectifs serait faible, grâce à la mise en place d'une base d'appariement sur internat et des avantages pour les covoitureurs comme la réservation de places de stationnement attractives sur les sites et sur les parcs relais.

Le stationnement est d'ailleurs aussi un angle de travail, puisque l'entreprise va offrir un abonnement de transports en commun aux personnes qui rendent volontairement leur badge de stationnement et va redéfinir les critères d'attribution des places selon les critères de service. Une politique qui se prolonge par une rationalisation du parc de véhicules, ce qui permettrait une baisse du trafic automobile en centre ville. Enfin, France Télécom va inciter à éviter les déplacements professionnels par le recours au travail à distance en poussant les salariés à utiliser les téléréunions et développer des bureaux de passage pour les télétravailleurs qui seraient à réserver par l'intranet.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus