France Telecom: démission du n°2 et gel des mutations

Le 05 octobre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Conformément au souhait des syndicats, le n° 2 de France Telecom, à l’origine des nouvelles méthodes de management, a été remplacé lundi et le gel des mutations de salariés prolongé jusqu’à la fin de l’année, selon une information du site LePoint.fr confirmée par l’AFP.

Louis-Pierre Wenes, directeur général adjoint en charge des opérations France, a été remplacé lundi par Stéphane Richard, ancien directeur de cabinet de la ministre de l'économie Christine Lagarde et désigné il y a quelques mois pour succéder à Didier Lombard à la tête du groupe en 2011.

Dans une lettre adressée le 2 octobre au directeur général du travail, Xavier Darcos, le ministre du travail lui confirme sa mission de surveillance de la mise en place des mesures d’urgence chez France Telecom et souhaite que «l’inspection du travail soit très vigilante à l’égard de France Télécom dans sa démarche d’amélioration des conditions de travail».

Jeudi dernier, Christine Lagarde avait renouvelé sa confiance au PDG de France Telecom, dont la gauche avait réclamé la démission (1).

(1) Dans le JDLE «France Télécom: appels à la démission de la tête du groupe»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus