Fracking: la recherche européenne noyautée par l’industrie?

Le 04 septembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les partisans de la fracturation hydraulique trop nombreux à la Commission ?
Les partisans de la fracturation hydraulique trop nombreux à la Commission ?
DR

 

La Commission européenne est-elle noyautée par les partisans des gaz de schiste et de la fracturation hydraulique? C’est l’accusation lancée par Corporate Europe Observatory et Les Amis de la terre Europe. Dans un rapport mis en ligne le 2 septembre, les ONG estiment que la majorité des membres du réseau européen scientifique et technologique consacré à l’extraction des hydrocarbures non conventionnels (UH Network) sont favorables à la fracturation hydraulique, technique décriée pour ses possibles effets sur l’environnement souterrain et aérien.

La Médiatrice est saisie

Créé en juillet 2014 et animé par le centre de recherche commun européen (JRC), l’UH Network doit proposer, dans un délai de trois ans, des technologies permettant d’exploiter, en Europe, les hydrocarbures non conventionnels, dont les gaz et les huiles de schiste.

Quelques semaines avant la publication de leur rapport, les associations ont saisi la Médiatrice de l’Union européenne qui a ouvert une enquête. Avant le 30 novembre prochain, la Commission devra prouver que son réseau d’experts est bien indépendant du monde de l’industrie pétrogazière. Faute de quoi, elle devra le dissoudre.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus