Fortes baisses d’émissions annoncées sur l’ETS

Le 31 mars 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Alors que la Commission européenne s’apprête à publier, jeudi 1er avril, les résultats 2008 du système communautaire d’échange de quotas d’émission (ETS), les spéculations vont bon train. Mardi, trois banques, pas moins, ont rendu publiques leurs propres estimations. Dans des notes aux analystes, Société Générale, Deutsche Bank et Barclays Capital estiment à la baisse les émissions 2009 des 12.000 sites industriels européens soumis à l’ETS. Le consensus n’est pas tout à fait de mise. La fourchette oscille entre 1,997 et 1,897 milliard de tonnes de gaz carbonique, contre 2,1 milliards de tonnes en 2008. D’un établissement à l’autre, les émissions ont diminué de -10,4% à -8,4%. Il y a quelques semaines, le consultant norvégien Point Carbon tablait sur une chute de 11,1%.

Les pays les plus modestes semblent particulièrement touchés. Selon Emmanuel Fages, de la Société Générale, les émissions industrielles de l’Estonie et de la Lettonie auraient dévissé de plus de 22%, contre 17,6% pour l’Irlande, 15% pour la Roumanie (et l’Espagne!),14% pour la Hongrie, 11% pour le Portugal, et 10% pour la Slovaquie et la Bulgarie. Seuls le Luxembourg et la Norvège voient leurs rejets progresser: de 0,7% pour le Grand Duché (qui a accru de 10,6% sa production d’électricité!) et de 2,3% pour le royaume scandinave. A l’évidence, la crise n’a pas été ressentie partout avec la même intensité.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus