Forte hausse attendue des cas de cancers dans le monde

Le 01 juin 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les cas de cancers du sein devraient fortement augmenter.
Les cas de cancers du sein devraient fortement augmenter.

Les cas de cancers dans le monde devraient s'accroître à un rythme bien plus soutenu que l'accroissement naturel de la population. Cette augmentation est évaluée à 75% d'ici 2030, selon une étude publiée ce vendredi 1er juin dans The Lancet Oncology.

Le nombre des personnes atteintes d'un cancer devrait grimper fortement, passant de 12,7 millions en 2008 (dernier chiffre disponible) à 20,3 millions en 2030, avec notamment un bond de 93% des cas de cancers dans les pays les plus pauvres.

En outre, le nombre des morts par cancer devrait augmenter, passant de 7,6 millions en 2008 à 13,2 millions en 2030.

«Nous prévoyons, au niveau mondial, des hausses annuelles dans les taux des cancers colorectaux, des cancers du sein et de la prostate et pour les pays les plus riches des cancers du poumon pour les femmes», selon l'étude dirigée par le docteur Freddie Bray, du Centre international de recherche sur le cancer (Circ).

Parallèlement, le nombre des cancers de l'estomac et du col de l'utérus devrait globalement diminuer et, dans les pays riches, il devrait en être de même avec les cancers du poumon chez les hommes.

Cette étude a utilisé une base de données du Circ sur les cas de cancers dans les 184 pays. Elle note la baisse attendue des cancers d'origine infectieuse comme ceux du col de l'utérus et du foie.

Mais ce recul sera compensé par la poussée du nombre des cancers du côlon et du rectum, de ceux du sein et de la prostate. «Certains cancers semblent nettement associés au niveau de développement socio-économique», souligne l'étude.

Le cancer colorectal constitue en cela un bon exemple: 40% des cas répertoriés à l'échelle de la planète sont concentrés dans les pays développés alors que ceux-ci ne totalisent que 15% de la population mondiale.

«Les raisons de cette association ne sont pas claires», même si des facteurs alimentaires liés au mode de vie occidental peuvent être évoqués, selon l'étude.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus