Forte baisse de la consommation d’énergie en Europe

Le 17 février 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'atome a produit 29% de l'énergie européenne,en 2012.
L'atome a produit 29% de l'énergie européenne,en 2012.
DR

La consommation d’énergie des pays membres de l’Union européenne a fortement baissé, ces dernières années, révèlent les dernières estimations d’Eurostat. Selon l’agence communautaire de statistiques, les 28 ont consommé, en 2012, 1.680 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep), soit 10 Mtep de plus qu’en… 1990.

On s’en doute, la demande énergétique du Vieux monde ne s’est pas stabilisée 22 années durant. La consommation intérieure brute d’énergie a régulièrement progressé, jusqu’à atteindre le pic de 1.830 Mtep, en 2006. Ensuite, la demande a irrégulièrement diminué: doucement entre 2006 et 2007, puis brutalement les deux années suivantes. Avant de remonter en 2011 pour redescendre par la suite.

Nucléaire et renouvelable

La production intérieure d’énergie primaire a été de 794 Mtep dans l’UE 28 en 2012. La part la plus importante provenait de l’énergie nucléaire (29%), suivie des énergies renouvelables (22%), des combustibles solides (21%), du gaz (17%) et du pétrole brut (10%). Le taux de dépendance énergétique, qui indique dans quelle mesure un pays est tributaire des importations d'énergie, s'est établi à 53% dans l'UE 28 en 2012.

Cette année-là, le Danemark (-3%) a été le seul exportateur net d’énergie. Les Etats les moins dépendants des importations d'énergie ont été l'Estonie (17%), la Roumanie (23%), la République tchèque (25%), la Suède (29%), les Pays-Bas et la Pologne (31% chacun). A l’opposé, les taux de dépendance énergétique les plus élevés ont été relevés à Malte (100%), au Luxembourg et à Chypre (97% chacun), en Irlande (85%), en Italie (81%) et en Espagne (73%). Malgré l’énergie nucléaire et les barrages, la France affiche un taux de dépendance de 48%, contre 42% pour le Royaume-Uni.

Sobre Albion

En 2012, les 5 principaux consommateurs d'énergie étaient l'Allemagne (319 Mtep, -9,2% par rapport à 2006), la France (258 millions de tep, -5,3%), le Royaume-Uni (202 Mtep, -12,2%), l'Italie (163 Mtep, -12%) et l'Espagne (127 Mtep, -11,9%). Ensemble, ces 5 Etats ont englouti 64% de la consommation totale d’énergie de l'UE 28 en 2012 et réalisé 77% de la baisse constatée, entre 2006 et 2012. Seuls l’Estonie (+11,6%), les Pays-Bas (+2.9 %), la Pologne (+ 0,8%) et la Suède (+0,4%) ont vu leur demande d’énergie progresser durant cette période.

Malgré un recul de sa consommation, l’Europe est loin d’atteindre son objectif d’économie d’énergie. Selon la directive Efficacité énergétique de 2011, l’UE doit limiter à 1.474 Mtep sa consommation, en 2020.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus