Formaldéhyde: l’industrie européenne du meuble réclame plus de règles

Le 05 août 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans une déclaration commune du 20 juillet, la Fédération européenne des travailleurs du bois et de la construction et la Fédération européenne des fabricants de meubles demandent à l’Union européenne de réglementer l’usage du formaldéhyde, un produit chimique cancérogène très employé dans ce secteur.

Les deux syndicats souhaitent que le formaldéhyde soit placé sur la prochaine liste de valeurs limites d’exposition professionnelle (Vlep) indicatives en application de la directive européenne sur les agents chimiques (1), ce qui obligerait les Etats membres à instaurer des limites nationales d’exposition.

Le formaldéhyde est classé cancérogène certain (catégorie 1) par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) depuis 2004, mais seulement cancérogène suspecté (catégorie 3) par l’UE. Selon l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), plus d’un million de travailleurs européens seraient exposés à ce produit.

Suite à la publication d’un avis de l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset), le ministre français du travail, Xavier Darcos, avait annoncé le 26 juin dernier une prochaine révision de la Vlep pour le formaldéhyde, ainsi que le soutien de la France à son inscription sur la prochaine liste européenne de Vlep indicatives (2).

(1) Directive 98/24/CE du 7 avril 1998 concernant la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques liés à des agents chimiques

(2) Dans le JDLE «Formaldéhyde au travail: l’Afsset préconise de renforcer la prévention»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus