Forêts: un programme national de la forêt et du bois à revoir

Le 12 juillet 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un programme national de la forêt et du bois à revoir.
Un programme national de la forêt et du bois à revoir.

L’autorité environnementale pointe plusieurs manquements dans l’évaluation environnementale réalisée par le ministère sur son programme national de la forêt et du bois 2016-2016.

Le ministère chargé de la forêt (MAAF) a-t-il correctement évalué les incidences environnementales de ses orientations sur la politique forestière portant sur la période 2016-2026? L’autorité environnementale (Ae) a récemment rendu un avis mitigé sur la question. Le premier du genre sur ce genre de programme national. «L’évaluation environnementale procède à une analyse de l’état initial qui couvre les principaux champs environnementaux, mais l’absence ou la faiblesse des impacts auxquels elle conclut sont rarement justifiées au sens du code de l’environnement, et les mesures environnementales proposées sont rares», estime cette instance qui dépend du conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD).

Suivre les préconisations

Selon l’Ae, les principaux enjeux environnementaux à revoir portent sur le maintien des fonctionnalités écologiques de la forêt, l’adaptation au changement climatique, la préservation de la biodiversité et du paysage, la contribution de la forêt à l’économie du territoire, aux objectifs énergétiques de la France et au stockage du carbone en forêt et dans le bois. Des critiques qui ne sont pas neuves, puisque qu’en décembre 2015, l’Ae avait déjà rendu un avis sur le cadrage préalable de l’évaluation environnementale stratégique, «dont beaucoup de recommandations n’ont pas été reprises, sans pour autant en expliquer les raisons.»

Perspectives à détailler

L’Ae demande notamment, comme l’exige le code de l’environnement, de détailler les perspectives d’évolution du territoire en l’absence du programme national de la forêt et du bois (PNFB) et de présenter les justifications environnementales du projet retenu. Elle demande également à ce que soit précisée la méthodologie suivie pour caractériser l’intensité des impacts positifs et négatifs au niveau des actions, et de caractériser les impacts des plantations de résineux et de peupliers préconisées. Enfin, elle aimerait que soit précisé le cadrage donné aux déclinaisons régionales à venir du programme, notamment pour ce qui est des mesures en faveur de la biodiversité associées.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus